La collection de skates qui valait 500 000 dollars

5 000 planches à roulettes détenues par un Californien de 51 piges.

|
juin 28 2017, 10:36am

A la vue des images, on a les yeux grands ouverts tant on se croirait dans un musée dédié aux planches de skate et à leur évolution à travers les âges. Originaire de San Francisco, en Californie, Todd Huber possède 5 000 boards exposées chez lui ou dans son shop, mais aussi sur les murs de son skatepark d'intérieur. Impressionnant et fascinant. L'intéressé pense être le plus grand collectionneur du monde et le premier à avoir ouvert un musée dédié au skate. « Au fil des ans, j'ai dû dépenser près de 100 000 dollars pour mes skates », explique dans le Daily Mail l'intéressé, qui a également affirmé avoir fait évaluer sa collection à hauteur de 500 000 dollars.

Pour l'Américain âgé de 51 ans, tout a commencé lorsqu'il a pris la décision d'arrêter de fumer. Au lieu de tirer sur une clope – ou un spliff, c'est selon – il fallait bien trouver un nouveau passe-temps. C'est à ce moment-là, dans l'esprit de Todd, que les planches à roulettes ont pris du galon et lui ont permis d'oublier la fumée qu'il avait l'habitude d'inhaler. « J'ai eu du temps et de l'énergie supplémentaires et j'ai transformé ce qui était négatif pour moi – fumer – en une chose positive, à savoir collectionner les skateboards. »

Depuis le début de cette lubie, Todd Huber a amassé donc amassé 5 000 planches, exposées dans un énorme entrepôt de près de 3000 mètres carrés, du nom de Skatelab, qui comprend également un magasin et un skatepark d'intérieur.

A lire aussi : Dans la peau des collectionneurs d'objets sportifs

Des planches des années 70 à celles d'aujourd'hui en passant par les modèles les plus loufoques et singuliers, le musée de Todd est une véritable mine d'or. « Les planches les plus difficiles à acquérir sont celles qui proviennent de l'Union soviétique. Je ne savais pas jusqu'il y a cinq ans, que les Soviétiques avaient fabriques leurs propres skateboards dans les années 70 et 80. Mais vous n'en trouverez jamais ici ».

Pour le reste, à priori, pas de souci pour redécouvrir les planches de votre enfance. Todd Huber pourrait même vous raconter la grande histoire de l'évolution des skateboards.