Poutine vs Hools

Les manifestations limitées et encadrées durant le Mondial 2018

Vladimir Poutine a annoncé toute une série de mesures pas forcément réalistes pour rassurer les supporters étrangers à un an de la Coupe du monde en Russie.

VICE Sports

Souvenez-vous : le 11 juin 2016, lors de l'Euro organisé en France, les hooligans s'étaient distingués à Marseille lors de la rencontre opposant la Russie à l'Angleterre. Anglais et Russes s'étaient mis sur la gueule, retournant le Vieux Port de la cité phocéenne et laissant sur le carreau pas mal de Britanniques, qui avaient pris cher. Les images des affrontements avaient choqué l'opinion et suscité pas mal de craintes sécuritaires à deux ans du Mondial 2018 en Russie. Des craintes encore nourries par un reportage un peu anxiogène de la BBC qui a fait verser une partie de l'opinion publique dans une parano totale, quand bien même Alexandre Chpryguine, le boss des supporters russes, se montrait un peu rassurant dans une interview accordée à VICE Sports.

A près d'un an du début de la compétition, Vladimir Poutine semble vouloir rassurer les fans de foot qui vont débouler dans son pays. Le président russe a signé un décret introduisant des restrictions sur les manifestations durant la Coupe des Confédérations (1 er juin-12juillet 2017) et, donc, la Coupe du monde (25 mai-25 juillet 2018). Cette mesure entrera en vigueur durant ces deux périodes.

Pendant les deux compétitions, des manifestations et autres rassemblements pourront avoir lieu dans des endroits et à des dates approuvés par les autorités russes. En clair, ça se passera pas n'importe où ni à n'importe quel moment. Une directive peut-être compliquée à mettre en place alors que des milliers de supporters vont se rendre en Russie et qu'il sera difficile de tous les "parquer".

L'opposant russe Alexeï Navalny a critiqué cette décision sur son compte Twitter, affirmant que « les droits des citoyens russes garantis par la Constitution ne peuvent être retirés ou amendés par décret présidentiel ».