Quantcast
Carnet noir

Le snowboard français vient de perdre l'un de ses pères fondateurs

Jean Nerva était considéré comme le pionnier de la discipline en France. Il est mort mercredi, à l'âge de 58 ans.

VICE Sports

Il faisait partie de cette génération de jeunes gens insouciants et amoureux de la montagne qui se sont mis au snowboard dans les années 80. Jean Nerva, égérie de plusieurs grandes marques de glisse, était l'une des figures de proue de cette nouvelle vague. Il est mort mercredi 13 septembre d'un cancer du cerveau contre lequel il se battait depuis 2013. Il n'avait que 58 ans, mais une vie déjà bien remplie.

Il dominait le snow (champion du monde en 1988 et 1990) à une époque où les compétitions n'étaient pas encore aussi bien structurées qu'aujourd'hui, où elles sont chapeautées par la Fédération internationale de ski (FIS). Son statut de pionnier et d'explorateur lui a valu de jouer le rôle du héros dans un film resté culte, Le Jouet, paru en 1996.

Mais Jean Nerva, homme aux multiples qualités, n'a pas seulement brillé sur une planche. Il se distinguait aussi par son goût pour la musique et son talent particulier au saxo et à la basse, deux instruments qui n'étaient jamais bien loin quand on le croisait. A côté de ces nombreuses activités, il trouvait également le temps de collaborer à plusieurs revues et magazines spécialisés dans les sports d'hiver et la montagne. Il s'est aussi imposé comme un excellent pilote d'enduro, avant d'enseigner la musique à l'école de Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon, dont il était originaire.

Pour toute une génération de riders, Jean Nerva était une inspiration, un exemple, un modèle.