Le capo des ultras de Naples prend 10 ans de cabane

Gennaro De Tommaso a été reconnu coupable de trafic de drogue et d'association de malfaiteurs.

|
nov. 30 2016, 1:33pm

Les observateurs du football italien connaissent bien Gennaro De Tommaso, le chef autoproclamé des ultras de Naples. Le 3 mai 2014, le Napoli affrontait la Fiorentina en finale de Coupe d'Italie à Rome, mais la rencontre commence alors avec trois quarts d'heure de retard. La raison ? Les tifosi ont tenté de faire annuler le match après que trois des leurs ont été blessés suite à des affrontements contre des supporters de l'AS Roma. Un certain Ciro Espositio, supporter napolitain, décédera d'une blessure par balle infligée par un ultra romain, qui fut lui-même roué de coups.

Et c'est Gennaro, aka ''Genny la charogne'' qui était en première ligne pour faire entendre la voix des ultras ce soir-là. Il faudra l'intervention de Marek Hamsik, capitaine de l'équipe napolitaine, pour que la rencontre débute.

Eh bien, Gennaro fait de nouveau parler de lui, mais, cette fois, à l'extérieur d'un stade. Comme l'indique la Gazzetta, la justice italienne a condamné ''Genny la charogne'' à 10 ans de prison – l'accusation avait réclamé 18 ans – pour association de malfaiteurs et trafic de drogue. Il a été reconnu coupable d'avoir vendu du haschich, de la marijuana et de la cocaïne venant des Pays-Bas et d'Espagne. Deux oncles et deux cousins de l'intéressé ont également été condamnés. Avant cette condamnation, De Tommaso était déjà en résidence surveillée.